Bénin & Guinée – CAP CSU

CAP CSU : Coordination des Acteurs pour la Promotion de la Couverture Santé
[Janvier 2020 – Décembre 2022]

Pays – Région

Le projet est mis en œuvre au Bénin et en Guinée, deux territoires d’intervention d’ESSENTIEL respectivement depuis 2015 et 1992.

    • Au Bénin, au-delà des dimensions nationales du projet, les actions sont mises en œuvre dans le département de la Donga au nord-ouest du pays sur les communes de Ouaké, Copargo et Djougou.
    • En Guinée, au-delà des dimensions nationales du projet, les actions concernent les régions administratives de Kindia (préfectures de Kindia et Télimélé), Mamou (préfectures de Mamou, Pita et Dalaba) et Labé (préfectures de Labé et Lélouma).

Axes d’intervention :

Contexte

En Afrique et en Asie, près d’un tiers des ménages doit s’endetter ou vendre des biens pour payer des soins de santé[1]

A ce jour, moins de 10% de la population au Bénin et en Guinée bénéficie de la protection sociale santé. L’accès à la santé est un enjeu majeur pour la population et les barrières financières qu’elles rencontrent dans l’accès aux soins sont nombreuses. Malgré le faible niveau de protection sociale, des initiatives locales et nationales se sont développées dans ces deux pays, portées par des organisations de la société civile. Le projet accompagne le mouvement mutualiste dans sa professionnalisation et sa structuration. Il contribue au renforcement de la qualité de l’offre de soins, auprès des acteurs du système sanitaire aux échelons locaux et nationaux. ESSENTIEL appuie le plaidoyer national avec pour objectif le développement et l’articulation des mutuelles à la Couverture Sanitaire Universelle. Les dynamiques de dialogue et de concertation avec les pouvoirs publics et les autres acteurs de la société civile favoriseront les synergies nécessaires à l’atteinte de cet objectif.

L’enjeu global du projet est de permettre le développement de la Couverture Sanitaire Universelle en associant les mutuelles sociales et la société civile. A l’échelle nationale au Bénin et en Guinée, la professionnalisation, l’ancrage social et institutionnel du mouvement mutualiste sont deux défis majeurs. Le projet a pour vocation daccompagner le dialogue avec les pouvoir publics pour encourager la formalisation et la mise en œuvre des politiques publiques et des réglementations ; le déploiement de financements de la santé adéquats ; l’articulation des différents mécanismes qui concourent à la Couverture Sanitaire Universelle ; des mesures de soutien favorables au développement des mutuelles sociales.

[1] Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères – La France, leader historique de la Couverture santé universelle

Objectifs

L’objectif de ce projet est de soutenir le mouvement mutualiste et la société civile dans l’émergence d’une Couverture Sanitaire Universelle au Bénin et en Guinée

Pour ce faire, il s’agit ainsi de :

  • Renforcer les espaces de dialogue et de concertation pour une meilleure prise en compte et articulation du mouvement mutualiste avec les politiques publiques en matière de santé et de protection sociale
  • Accompagner la professionnalisation, la structuration du mouvement mutualiste et l’harmonisation des pratiques sur les territoires pilotes et à l’échelon national
  • Capitaliser et partager les expériences et les bonnes pratiques avec tous les acteurs en valorisant l’expertise et l’expérience ouest-africaine

Résultats attendus

  • Des espaces de dialogue et de concertation entre l’Etat et la société Civile sont formalisés dans les deux pays pour la mise en œuvre des politiques publiques et des règlementations nationales ou communautaires en matière de mutualité et de protection sociale
  • L’expérimentation de démarches de couverture sanitaire (volontaire/ obligatoire) impliquant le mouvement mutualiste auprès de groupes socio-professionnels et sur les territoires pilotes est menée avec l’implication des pouvoirs publics et des collectivités en cohérence avec les politiques publiques
  • Les mutuelles sont professionnalisées, leurs approches techniques (système d’information, paniers de prise en charge, cotisations) et les bonnes pratiques de suivi-accompagnement sont harmonisées
  • Les acteurs du mouvement mutualiste sont opérationnalisés, structurés et reconnus à l’échelon local, départemental/régional et national
  • L’articulation des initiatives mutualistes avec les politiques publiques (santé et protection sociale) renforce les relations avec l’offre de soin, favorise la transparence du système de santé, l’accès des mutualistes à des soins de qualité et la promotion de la santé
  • L’expertise est partagée au niveau sous régional et l’expérience ouest-africaine est valorisée
  • Des actions de suivi-évaluation et de capitalisation rendent le partage des expérimentations et des bonnes pratiques partageables tout au long du processus
  • Les élèves, les étudiants et le grand public sont sensibilisés aux droits à la santé et à la protection sociale

Bénéficiaires

Bénéficiaires directs :

  • 60 000 mutualistes couverts
  • 14 structures mutualistes et leurs élu.es : 10 mutuelles/unions communales/préfectorales ; 4 faîtières mutualistes
  • 86 structures sanitaires, leurs équipes et les autorités sanitaires
  • 4 partenaires : FENAMUS, CONSAMUS, PPSOGUI, FMG

Bénéficiaires indirects :

  • La population des territoires d’intervention (1 038 000 personnes)
  • Les prestataires de soins
  • Partenaires institutionnels et Ministères en charge de la santé et des affaires sociales : communes, services techniques déconcentrés

Historique des projets d’ESSENTIEL au Bénin et en Guinée

En Guinée, cinq programmes triennaux se sont succédés dans une démarche d’accompagnement qui a évolué dans le temps :

2002-2005 :Phase pilote avec 3 mutuelles constituées dans la Région du Fouta-Djalon.
2005-2008 : Phase d’ancrage des mutuelles et création de nouvelles mutuelles dans les Régions de Conakry et de Mamou
2009-2012 : Phase de développement et de consolidation / Accent sur l’autonomie des organisations mutualistes et la densification des mutuelles.
2013-2016 :Structuration du mouvement mutualiste / Démarrage du passage à l’échelle (augmentation des effectifs des mutuelles) et de l’ancrage national
2016-2019 :Pérennisation du mouvement mutualiste et accompagnement vers un dimensionnement géographique plus large et une approche économique approfondie /
Contribution à l’amélioration de la qualité de l’offre de soins / Développement d’un cadre national favorable à la Couverture Universelle Santé
> Plus d’informations ici

***

Forte de l’expérience acquise en Guinée, en 2015 l’association est sollicitée au Bénin pour accompagner le mouvement mutualiste. ESSENTIEL y a conduit, aux côtés de ses partenaires deux phases successives :

2015-2016 : Appui aux mutuelles de santé de la commune de Matéri / Création de 4 mutuelles sur la commune de Copargo / Appui à l’ancrage des acteurs au sein des instances de dialogue nationales
2017-2019 :Accompagnement et structuration de 10 mutuelles (Copargo et Ouaké) / Appui à l’émergence des fonctions de médecine-conseil/ Renforcement des organisations fédératives du mouvement mutualiste / Création du CDMS-Donga, appui à la FENAMUS et au CONSAMUS
> Plus d’informations ici

Partenaires