Notre histoire

ESSENTIEL a pour ambition d’agir pour un monde plus juste et solidaire où chacun peut jouir d’une bonne santé et préserver son bien être ainsi que celui de sa famille en ayant accès à la prévention et à des soins de qualité.

Nous nous engageons, aux côtés d’autres acteurs, en faveur de la santé pour tous pour favoriser le développement social et humain, dans le respect de la diversité des personnes et des communautés.

La mission d’ESSENTIEL est de favoriser l’accès à la santé des populations dans le respect d’une vision globale de la santé telle que définie par l’OMS et la charte d’OTTAWA.

1992 – Création de Essentiel

A l’initiative du Comité d’Entreprise des Mutuelles de Loire-Atlantique et de la Ville de Nantes, Essentiel a vu le jour autour d’un projet de réhabilitation de deux centres de santé en Guinée, plus précisément à Conakry (centres de santé de Lanbanji et de Wanindara).

1996-2000 – Les premiers pas mutualistes en Guinée

Très vite, les sollicitations de partenaires guinéens et la spécificité mutualiste d’un des membres fondateurs de l’association l’orientent vers un programme d’appui à la mise en place de mutuelles de santé, en soutien à un opérateur local : l’Association pour la Promotion des Mutuelles en Guinée (APMG).
Un premier projet triennal cofinancé par le Ministère des Affaires Etrangères Français est mené sur les zones de Kindia et de Conakry avec l’APMG. Durant ces trois années d’expérience, une dizaine de mutuelles ont été créées, mutuelles villageoises, socioprofessionnelles, urbaines et rurales.
Parallèlement une expérimentation de pharmacie mutualiste a été menée sur la ville de Kindia pour garantir la fourniture de médicaments aux adhérents des mutuelles. Simultanément, en France, trois nouveaux membres rejoignent les membres fondateurs : le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Nantes ; la Mutualité de Loire-Atlantique et la Communauté Guinéenne de Loire-Atlantique.

2000-2002 – Une expérience constructive

Cette expérimentation menée en partenariat avec l’APMG a permis de démontrer la pertinence d’un tel projet, de mesurer l’importance de l’accompagnement technique et méthodologique qui doit être apporté pour que les projets de mutuelles puissent réellement se consolider et se développer.
Ce premier projet a également contribué à faire connaître Essentiel avec l’émergence de nombreuses sollicitations de la part de groupes socioprofessionnels et d’associations. Pour répondre à ces demandes, l’association a réorienté son action en apportant son expérience à des groupements intéressés par le développement d’une activité mutualiste. Les réflexions ont mûri et donné naissance au projet « Santé Pour Tous ».

2002-2011 – le programme « Santé Pour Tous »

Depuis 2002, l’accent est mis sur l’organisation des systèmes d’entraide mutualiste et le renforcement des liens entre l’offre de soins et les mutuelles par le développement d’un partenariat avec Fraternité Médicale Guinée, association de médecins guinéens. Un travail important a été mené en parallèle pour le développement des compétences locales en accompagnement des mutuelles de santé, avec une première phase d’expérimentation de 2002 à 2004 et une phase d’ancrage entre 2005 et 2008.

Depuis 2008 – Réflexions partagées et nouveau projet associatif

Depuis 2008, un travail conduit en Guinée dans le cadre de la formation du projet « Santé Pour Tous » a fait prendre conscience à ESSENTIEL qu’elle pouvait aller au delà de la participation et du transfert de compétence qui guide son action depuis sa création. L’association a souhaité faire évoluer son projet associatif initial vers une stratégie globale en prenant en compte des modes d’intervention et une posture associative favorable à l’autonomie des partenaires du sud.

Pour conduire ce travail, ESSENTIEL s’est fait accompagner par un intervenant externe via FRIO avec trois objectifs :

  • Revisiter son projet associatif et définir une stratégie générale
  • Professionnaliser son exécutif et redessiner son organisation interne
  • Ajuster ses modes de collaboration avec les acteurs du sud.