Burundi

Pays/région
Burundi, Province de Bururi, Port de Rumonge, sur les rives du lac Tanganyika

Contexte

Au Burundi, la pêche est une activité traditionnelle et représente une source de revenus importante pour de nombreux habitants. La population des pêcheurs est estimée à plus de 8 700 personnes.

A Rumonge, principal port burundais, on compte environ 1 700 pêcheurs et 212 mareyeuses, qui leur préparent leur nourriture et vendent leur poisson. Ces populations constituent un groupe cible à très haut risque en matière d’Infections Sexuellement Transmissibles (IST/VIH), de grossesses non désirées ou encore de violences sexuelles.

Objectifs

  • Affiner les connaissances des comportements sexuels et reproductifs des mareyeuses et pêcheurs sur le port de Rumonge.
  • Sensibiliser les groupes cibles et populations environnantes à la Santé Sexuelle et de la Reproduction (SSR) à travers des séances d’éducation et de prévention.
  • Offrir des services de santé de la reproduction et du VIH avec un point fixe de prestations dans le port de Rumonge.
  • Pour à terme mettre en place une stratégie avancée de prévention et d’offre de services de santé de la reproduction et du VIH avec une équipe mobile sur le littoral burundais.

Résultats

Lancée début 2013, la première phase du projet  (2013-2014) a permis principalement de :

  • Mener une étude socio-comportementale sur la santé sexuelle et reproductive des pêcheurs et mareyeuses du port de Rumonge. Un plaidoyer a été réalisé auprès des autorités et des institutions sanitaires nationales pour qu’ils soient reconnus comme groupe cible sur ces questions.
  • Aménager et équiper un poste de santé directement sur la plage du port de Rumonge afin de créer une proximité avec les soins pour les pêcheurs et mareyeuses qui ne fréquentaient pas les autres structures sanitaires. Les services proposés gratuitement comprennent : des activités de sensibilisation (planification familiale, santé sexuelle et reproductive…), des soins (dépistage VIH et IST), la distribution de préservatifs (masculins et féminins) et d’autres méthodes contraceptives.
  • Recruter et former le personnel du poste de santé (un infirmier et une assistante sociale) pour dispenser ces différents services et soins.
  • Réaliser des séances de sensibilisation directement sur le port de Rumonge, notamment via des ateliers organisés par le Fonds des Nations Unies pour l’Appui aux Populations (FNUAP) en novembre 2014.
  • Intégrer le poste de santé à la dynamique sanitaire locale : il a été reconnu comme poste de santé secondaire et est passé sous supervision du Centre de santé et du Bureau du District Sanitaire de Rumonge.
  • Mobiliser la communauté des mareyeuses et des pêcheurs autour du poste de santé afin qu’elle y renforce son implication. Les derniers aménagements du poste de santé (raccordement en eau, barrière, panneaux d’affichage) ont été intégralement pris en charge par la Coopérative des pêcheurs (COPEDECOBU).

Budget de la Phase 1 : Phase d’étude et de démarrage du poste de santé :   63 785 €

La seconde phase a rempli les objectifs suivants (2015-2016) :Fiche-projet-Burundi-V2_web.jpg

  •  La continuité des actions de services du poste de santé.
  • Le recrutement et la formation d’une seconde infirmière.
  • L’équipement matériel du poste de santé : ordinateur, imprimante, radio…
  • La continuité des actions de sensibilisation sur le port auprès des mareyeuses et des pêcheurs.
  • La pérennité du poste de santé dans la dynamique sanitaire locale (système de référencement et de contre-référencement).

 


Budget de la Phase 2 : Phase pilote du poste de santé : 43 229 €

Perspectives

La troisième phase (2017-2018) aura pour but :

  • Le développement du positionnement du poste de santé sur le territoire ainsi que l’amélioration des services pour la période 2017-2018.
  • La poursuite des services prodigués au poste de santé : planification familiale, consultations pré et post natales, dépistage IST/VIH, prise en charge des victimes de violences sexuelles ou basées sur le genre.
  • La tenue de séances d’éducation à la santé auprès de jeunes filles mareyeuses par des ateliers de formation.
  • L’animation de séances de sensibilisation et de dépistage IST/VIH auprès des pêcheurs.
  • L’animation de séances de formations et de sensibilisation à destination des leaders communautaires, culturels ou religieux.

Budget de la Phase 3 : Consolidation des activités du poste de santé : 39 041 €

Partenaires

Bénéficiaires

– Les mareyeuses et restauratrices du port de pêche de Rumonge : 212 mareyeuses
– Les pêcheurs du port de pêche de Rumonge : 1 700 pêcheurs
– Les professions connexes à l’activité de pêche : patrons de pêche, dockers
– Les populations environnantes, notamment certaines catégories sociales vulnérables : enfants de la rue, travailleuses du sexe
Soit un nombre total de bénéficiaires estimé à 10 000 personnes.

Durée
Mai 2013 – 2018

Co-financements


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Actualité du projet :