Burundi : 2 hommes et 1 femme du port de pêche de Rumonge parlent de leur expérience du programme « Santé des mareyeuses et pêcheurs »

3 personnalités de Rumonge, au Burundi, témoignent de leur implication dans le programme « Santé des mareyeuses et pêcheurs » porté par la SWAA Burundi et ESSENTIEL sur les rives du lac Tanganyika.
Mareyeuse, pêcheur ou responsable associatif local, ils sont des acteurs et observateurs des évolutions liées à l’implantation d’un poste de santé sur le port de Rumonge ; pour eux comme pour leur communauté.

Témoignage de Mme HATUNGIMANA

Celestine-Hatangimana_web

Célestine HATANGIMANA , mareyeuse et Présidente de l’association Dushirehamwe kazoza k’uburovyi, turwanye SIDA ku mugaragaro

Je m’appelle  Célestine HATUNGIMANA.
Je suis mareyeuse et présidente de l’association « Ensemble pour le développement de la pêche et la lutte contre le Sida ».
J’ai découvert ma séropositivité VIH en 2007. A cette période, on disait qu’une PV VIH (Personne vivant avec le VIH) ne pouvait vivre plus de 10 ans. C’est pour cela que je mettais tous les revenus de ma vente de poissons dans la consommation de bière. Mais, depuis qu’il y un poste de soins au port de pêche de Rumonge, j’ai compris qu’une PVVIH peut vivre pendant longtemps. J’ai alors pu témoigner sur ma séropositivité VIH et je ne suis plus victime de la stigmatisation. Je suis sous traitement ARV (antirétroviral). J’ai une bonne santé.
Aujourd’hui, mon commerce de poissons est prospère et j’ai engagé des travailleurs pour la culture de manioc dans mes propres champs.

Témoignage de M. MAGONGO

Nitwa-MaGONGO_web

Désiré MAGONGO, pêcheur

Je m’appelle Désiré MAGONGO.
Je suis pêcheur à Rumonge depuis 13 ans.
Le poste de soins du port de Rumonge a beaucoup
aidé la communauté des pêcheurs. Avant, je consommais beaucoup de boissons alcoolisés et je fréquentais les milieux de la prostitution. Je n’étais pas fort pour la pêche et j’étais souvent renvoyé par mes différents patrons pêcheurs. Mais avec les enseignements reçus par l’équipe d’infirmiers au poste de soins du port depuis 2013, j’ai changé de comportement. Je travaille désormais en bonne collaboration avec mon patron pêcheur.

Témoignage de M. BIHIMVYUMUDERI

Nitwa-Vincent-BIHIMVYUMUDERI-web

Vincent BIHIMVYUMUDERI, Secrétaire de la Fédération des Pêcheurs et Vendeurs des Poissons

Je m’appelle Vincent BIHIMVYUMUDERI.
Je suis secrétaire de la Fédération des Pêcheurs et Vendeurs des Poissons.
Le poste de soins du port de Rumonge est très salutaire pour la communauté des pêcheurs de Rumonge. Il est source d’informations sur la santé sexuelle et reproductive pour différentes catégories de la communauté des pêcheurs : les mareyeuses, les dockers, les pêcheurs et les patrons pêcheurs.
L’équipe du poste de soins du port de pêche organise
en collaboration avec le comité des pêcheurs des activités de sensibilisation de proximité, sur le lieu de travail sur différents thématiques de la santé sexuelle et reproductive.
On ne voit plus des jeunes nourrissons abandonnés dans les alentours des ports de pêche.
Je fais un plaidoyer pour la décentralisation de ces activités dans d’autres ports de pêche.

> Pour en savoir plus sur le programme « Santé des mareyeuses et pêcheurs« , cliquez ici